Contact   |   Plan d'accès   |   Hébergements à proximité    |    Liens
Accueil

   J'ai manifesté depuis ma plus tendre enfance le désir de travailler avec les chevaux. Parallèlement, la profonde conscience de l'importance des aspects psychologiques chez une personne m'a toujours habitée.

    J'ai commencé à monter à cheval à 7 ans et je n'ai plus arrêté depuis !
 Ma première jument, Elen'or, m'a permis de comprendre l'impact que pouvait avoir la relation avec un animal dans notre développement psychologique et les possibilités que cela offrait dans l'optique d'un travail sur la connaissance de soi.
   
    D'abord concentrée sur le soin aux chevaux, j'ai voulu réaliser des études vétérinaires. Mais des réflexions personnelles sur l'approche systématiquement allopathique de la médecine prônée dans ces études m'ont vite poussée à changer d'orientation professionnelle.

    J'ai découvert les Fleurs de Bach et j'ai tout de suite été séduite par cette approche holistique de la personne (ou de l'animal). Je me suis alors formée à Lyon, pour être à même de conseiller sur l'utilisation des fleurs de Bach et de faire partager cette approche naturelle de la guérison.

    La rencontre à 13 ans d'une jeune fille sourde dans le centre équestre où je passais alors la plupart de mon temps m'avait marquée, et pendant quelque temps l'idée d'un centre pour permettre aux personnes sourdes d'entrer en contact avec les chevaux m'avait trotté dans la tête, avant de laisser la place à des projets qui paraissaient alors plus réalistes.
    Mais la création de mon association et l'ouverture des Écuries de Corambé m'ont permis de remettre à jour ce projet. Je me suis formée en LSF (Langue des Signes Française) afin d'être plus à même de recevoir les personnes sourdes. 

     Mais la rencontre qui fut pour moi décisive fut celle de Martine BERGAY, qui m'a permis de mettre en mots et de rendre plus officiel le ressenti que j'avais toujours eu d'une autre approche possible avec les chevaux. La communication intuitive et tout le travail qu'elle propose autour des chevaux ont été pour moi une réelle libération, dans le sens où ce pour quoi je côtoyais les chevaux depuis mon enfance était enfin révélé et assumé : un dialogue non verbal dépassant les limites de la dialectique et des apparences, franchissant les barrières psychologiques et facile d'accès par son universalité et sa simplicité.

    Je continue aujourd'hui de me former et d'évoluer vers une approche subtile des activités thérapeutiques possibles par le biais de la nature et des animaux.

Clémence DURRIEU - 06.26.87.31.44 - contact@corambe.com